ERREUR 404

Vous vous souvenez cet été je vous disais que l’on m’avait appelé pour une erreur 404.

J’avais une super anecdote à vous raconter et puis nous avons démarré un sprint et là  nous nous sommes tous mis à courir ; même grincheux courait.

Il courait et ronchonnait en même temps.

PAISAN HOMHUAN / Shutterstock.com

Je lui ai dit mais pourquoi tu râles et il me répondit «  bah parce que vous courez tous! »

Donc cet été un de mes 7 Geeks est venu me voir  en me disant : Caroline il me faut une page 404.

Première réaction : Nous avons du papier de taille A4  près de la photocopieuse si tu veux. Mais 404 je ne vois pas quelle taille c’est.

C’est vrai que le format de papier ici au Canada c’est le format lettre et non pas le format A4… Mais ce n’est pas le sujet.

Son air inquiet et interrogatif et son long silence m’ont fait prendre conscience que malgré le temps qui passe, je réussis toujours à les étonner  par mon insouciance face au monde de l’informatique.

D’après mes 7 geeks il me faudrait un « cours 101 ». J’espère que c’est une classe spéciale remplit de fille comme moi, je plains d’avance le prof.

La classe 101
La classe 101

Quand joyeux a commencé à m’expliquer pourquoi on appelait ça la page 404, je m’imaginais déjà sa réponse : Le système a essayé 404 fois de charger la page ou encore c’est un code issu d’un roman de science-fiction etc ….

404

Que nenni quand il a commencé à m’expliquer j’ai cru que c’était du latin ou encore un langage qui commence par un H…… HTML, HTTPS et je me suis dit qu’après son explication Wikipédia volerait à mon secours……

« En informatique, l’erreur 404 est un code d’erreur du protocole de communication HTTP sur le réseau Internet1. Ce code est renvoyé par un serveur HTTP pour indiquer que la ressource demandée (généralement une page web) n’existe pas. Certains navigateurs web affichent alors le message « 404 File Not Found » (de l’anglais signifiant « fichier introuvable ») à destination de l’internaute.

Ce code peut aussi être détourné de son sens et renvoyé suite à une restriction d’accès à certaines ressources web (par exemple due à une censure).

La légende attribue le numéro d’erreur « 404 » à l’anecdote selon laquelle « au CERN, en Suisse, les chercheurs, excédés d’aller sans cesse relancer un ­serveur défaillant installé dans le bureau no 404, aient attribué ce numéro d’erreur au défaut de connexion, en ­souvenir de cette pièce maudite. ». Cette légende a été démentie par Tim Berners-Lee lors d’une séance de question réponse menée sur Reddit en mars 2014.

De nombreux webmasters ont décidé de personnaliser cette page d’erreur, la page 404 étant réellement devenue partie intégrante de la culture Web. »

Ceci étant dit nous nous sommes mis au travail et nous aussi nous l’avons personnalisé en partant du constat qu’il fallait être drôle car en tant qu’utilisateur lorsque je suis frustrée de ne pas arriver au bon endroit  vaut mieux en rire plutôt que de s’énerver.

Nous avons présenté plusieurs modèles à l’équipe, nous avons eu des fous rires et d’houleuses discussions pour définir un seul et même choix. Nous arrivons toujours à un consensus dans la joie et la bonne humeur.

Ce qui est bien dans ce type d’échange c’est que personne ne s’attend à entendre les arguments de l’autre car ils sont toujours en décalé et ils nous permettent de voir les choses sous un nouvel angle de vue.

Vous pourrez voir le résultat ci-dessous :

404

Ce qui est bien lorsque l’on travaille avec des T.I. c’est que nous n’avons pas tous les mêmes références et j’ai toujours l’impression de ne pas avoir grandi à la même époque, même parfois pas sur la même planète.

Ce qui est surtout génial c’est que nous nous rejoignons tous au final, nous voulons atteindre les mêmes buts. Créer des logiciels et des applications web simples et utiles mais surtout qui permettent aux entreprises de se développer en étant connectées à la réalité du marché.

Que ce soit le #rightdata ou remettre l’humain au centre de tout, chacune de ces philosophies se rejoignent. Oui l’humain et l’information en elle-même  est une donnée, une valeur et nous nous rendons tous compte dans chacun de nos domaines que si cette valeur ne possède pas sa signification réelle elle perd tout son sens.

Il faut voir les choses dans son ensemble avec du recul. Actuellement peu de personnes arrivent à tirer totalement parti de leur CRM. Il est toujours  temps de s’ajuster.

Les mentalités évoluent et les bonnes pratiques aussi. Il faut que la signification de base de chacune des données à l’intérieur de votre CRM ou de votre système soient en concordance avec la réalité du marché afin d’exploiter tout le potentiel de ses données.

Mais hélas au quotidien nous voyons bien que ce n’est pas le cas.

Connectez-vous à la réalité de votre CRM
Connectez-vous à la réalité de votre CRM

Tout le monde souhaite donner de la valeur à ses données mais faut-il encore savoir comment, avoir les bons outils et que ceux–ci soient bien aiguisés.

Ce que nous proposons de différent c’est de redonner leur sens premier à vos données pour vous permettre de cibler précisément votre marché et perdre moins de temps.

rightdata

Dans le prochain article, je vous donnerai des exemples de définitions qui ont perdues leur sens premier, rendant une portion parfois  importante des données en grande partie inutilisable, ce qui diminue proportionnellement la valeur de votre investissement.

La suite au prochain numéro …….

Publié par

Selectic

Nous créons des expériences mobiles adaptées aux nouveaux usages et modèles de consommation digitale

Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s